Je pense mon habitat, donc je suis

Balade réflexive à Oucques, guidée par deux classes de sixième, entre contes et mosaïque.

 

 

 

Pour son troisième anniversaire, le protocole Éducation Artistique et Culturelle signé en 2016 par le Conseil départemental de Loir-et-Cher, la DRAC Centre Val-de-Loire et l’Éducation nationale, inaugure cette année six projets, dont quatre en collège, et deux en écoles primaires.

Porté par l’enseignante en Histoire-géographie Mme Eloire, le projet « Habiter le territoire aujourd’hui et demain » a su développer la créativité des classes de 6ème1 et de 6ème 2, du Collège Lavoisier d’Oucques. La genèse de ce projet est née d’un constat de l’enseignante  d’histoire-géographie Mme Eloire : les élèves du Collège Lavoisier ont une image négative de leur environnement. Et ce, de façon quasi unanime, sur les différents niveaux (6ème à 3ème). Pour tenter de faire évoluer cette vision des choses, Mme Eloire s’inscrit à l’appel à projet 2017-2018 avec l’ambition de travailler sur les points suivants.

  • Traiter de l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme en s’appuyant sur l’exemple de leur territoire. (des premiers modèles d’habitat à nos jours).
  • Aborder le développement durable.
  • De façon générale, améliorer les connaissances des élèves sur leur territoire (Oucques et ses environs).

Pour ce faire, les classes de 6ème 1 et de 6ème 2 ont bénéficié dans un premier temps, d’un apport théorique  sur l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme, les enjeux environnementaux,  puis sur l’histoire et les richesses locales (patrimoine bâti : ensemble et détails, patrimoine culturel, matériaux…), dispensé par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement. En appui de ces enseignements théoriques, plusieurs visites ont ponctué l’itinéraire du projet « Habiter le monde aujourd’hui et demain » : la visite de la maison de la Beauce à Orgères-en-Beauce, du Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine de Vendôme et des archives départementales du Loir-et-Cher.

Dernière étape : place à la création artistique des élèves !

Accompagnée par le conteur Jean-Claude Botton, une première classe a récolté les récits de vie d’habitants de Oucques, ses personnages « emblématiques », afin de créer des contes. Ces derniers ont pour essence d’être théâtralisés par les élèves, dans les rues d’Oucques, suivant un parcours constitué de « bornes » en mosaïque.

Jean-Claude Botton, et les élèves.

Accompagnée par l’artiste Nelly Monnier, la seconde classe s’est attelée à la création des stèles en mosaïque pour le parcours. En s’inspirant de la remarquable mosaïque du café-restaurant « La Renaissance », ainsi que des nombreux grès cérames ornant les façades du centre-bourg, les élèves ont laissé libre cours à leur imagination.

Nelly Monnier, et les élèves.

Une balade intergénérationnelle conviviale

L’objectif de ce parcours est de raccorder de façon symbolique le cœur du bourg ancien au Collège, aux générations futures, en passant par des lieux emblématiques de la notoriété marchande et patrimoniale de la ville. Ce parcours à l’ambition intergénérationnelle, se fait le relais des histoires passées aux histoires futures de ses habitants, avec pour médiatrice, la créativité des élèves du Collège Lavoisier.

 

Samedi 30 juin, participez à ce remarquable moment de partage!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *